Retour Retour
Sites de légendes à EYBOULEUF

Dolmen du Pouyol

Adresse

Le Pouyol
87400 EYBOULEUF

Comment m’y rendre ?

À propos

Classé aux Monuments historiques par décret du 20 mars 1978, le dolmen du Pouyol, dénommé aussi dolmen de la Croix Ferrée est mentionné dès 1821.

Les dalles utilisées pour la construction de l'édifice sont en granite. La table de couverture en forme d'amande mesure 3,20 m de long sur 2,50 m dans sa plus grande largeur. Au début du XXe siècle, elle ne reposait plus que sur trois supports. La chambre est "piriforme", c'est à dire en forme de poire, est allongée, plus large à la base qu'à l'extrémité. La surface de trois des supports a été régularisée. Selon l'abbé Leclerc, le sol de la chambre était dallé.

Il a fait l'objet d'une fouille de sauvetage et d'une restauration au début des années 1980 qui a révélé la présence au nord de l'édifice de pierres de calage correspondant à des piliers disparus. La découverte à l'est de l'édifice d'un orthostate (pierre dressée) plus petit que les autres, et de sa fosse d'implantation laissent supposer l'existence à l'origine d'une structure d'accès (de type couloir ?) désormais disparue. Selon la légende, ces pierres auraient été perdues par la Vierge lors de leur transport pour l'édification du clocher de Saint-Léonard.

Le petit matériel lithique (haches polies, poignards, armatures de flèches perçantes et tranchantes), les éléments de parure (pendentif en roche verte) et la céramique qui y ont été découverts ont été attribué au Néolithique moyen avec une réoccupation au Néolithique final.

Informations complémentaires : Visite libre - Pas de panneaux d'interprétation.

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu