26 février 30 septembre 2023

Limoges et diverses villes de la Haute-Vienne

Patrimoine immatériel de l’humanité, les Ostensions reviennent tous les 7 ans. Comme l’évoque l’UNESCO, ce sont de grandioses cérémonies et processions organisées en vue de l’exposition et de la vénération de reliques de saints catholiques conservées dans les églises du Limousin. Ne manquez pas le prochain grand rendez-vous en 2023 !

Le Programme des festivités

Organisées par les confréries limousines et les comités ostensionaires, les Ostensions ont lieu dans divers villes et villages. Elles attirent un grand nombre de personnes qui se rassemblent pour voir les reliquaires défiler dans les villes accompagnés de bannières, de décorations et de personnages historiques costumés.

  • Le dimanche 19 mars : A l’église Saint-Michel-des-Lions lors de la messe. L’oriflamme sera par la suite hissé sur le clocher marquant officiellement le début des Ostensions.
  • Le samedi 15 avril après-midi : Ouverture des châsses et des reliquaires à l’église Saint-Michel-des-Lions et à la chapelle Saint-Aurélien
  • Le samedi 15 avril soir : Grande marche historique des châsses et des reliquaires dans le centre-ville de Limoges
  • Dimanche 16 avril : Grande messe en l’église Saint-Michel-des-Lions
  • Dimanche 2 juillet : Clôture des Ostensions de Limoges à la chapelle Saint-Aurélien et à l’église Saint-Michel-des-Lions
  • Dimanche 12 novembre : Clôture des Ostensions limousines

L’historique

Les Ostensions sont des cérémonies religieuses millénaires particulières au diocèse de Limoges. Célébrées à l’origine occasionnellement lors d’événements ou circonstances particulières, l’usage s’établit en 1518 de les rendre septennales. Interrompues en 1547, à cause de la peste, et en 1799, tous les objets du culte en or, argent et cuivre recensés dans les églises ayant été offerts à la Convention en novembre 1793, elles reprirent en 1806 après la reconnaissance officielle des reliques pieusement conservées par les particuliers.

Les reliques des saints limousins sont exposées dans les églises à la vénération des fidèles. Des cortèges à la fois religieux et historiques portent solennellement châsses et reliquaires, œuvres d’art souvent très anciennes, au long des rues pavoisées des cités ostensionnaires.

La première Ostension eut lieu le 12 novembre 994, alors que sévissait le terrible « mal des ardents ». Au cours d’un concile réunissant à Limoges, autour de Guillaume le Grand, Duc d’Aquitaine, l’évêque Hilduin, l’abbé Geoffroy, les évêques et abbés d’Aquitaine avec leurs reliques et les seigneurs, les restes de saint Martial, premier évêque, furent « levés » puis transportés sur une colline dominant la ville, au milieu d’un grand concours de peuple et l’épidémie cessa. La colline reçut le nom de Mont-de-la-Joie (Mons Gaudii), le Montjauvy, de nos jours Montjovis.

A cette occasion fut proclamée la Trêve de Dieu et, quelques années plus tard, le clergé limousin frappa d’anathème les seigneurs qui ne respectaient pas cette Paix de Dieu, envers les faibles et les pauvres.

Ville de Limoges – Julien Dodinet

Ostensions limousines 2016

Reliquaires défilant devant la cathédrale St-Etienne de Limoges accompagnés de drapeaux, de bannières et de décorations.

Les confréries

Les confréries ou, si elles n’existent pas, les comités, organisent et conduisent des manifestations ostensionnaires :

  •  Grande confrérie de saint Martial, fondée en 1356,
  •  Confrérie de saint Aurélien, fondée peu après 1315, par la corporation des Bouchers existant, selon la tradition, depuis l’an 930,
  •  Confrérie de saint Loup, fondée en 1153,
  •  Confrérie des porteurs de la châsse de saint Martial,
  •  Confrérie de saint Eloi à Chaptelat,
  •  Confrérie des saints Israël et Théobald au Dorat, fondée en 1659,
  •  Confrérie de saint Léonard, 1358,
  •  Confrérie de saint Maximin à Magnac-Laval,
  •  Confrérie de saint Etienne à Esse,
  •  Confrérie de sainte Valérie à Limoges,
  •  Confrérie de saint Côme et saint Damien des professionnels de la santé,
  •  Confrérie de sainte Lucine et Emerite à Ambazac.

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu