A quoi servaient ces innombrables souterrains creusés au fil des siècles sous la ville ? Descendez à la rencontre d’un riche passé qui mêle histoire, légendes et géologie.

Chargement en cours…

Les souterrains de la règle

Alors que vous flânez dans les ruelles médiévales ensoleillées de Limoges prenez le temps de penser au patrimoine endormi sous vos pieds. Si les maisons à pan de bois s’élèvent autour de vous, de profondes caves s’étendent sous les pavés. Si la plupart de ces cavités sont privées, l’Office de tourisme et le service Ville d’Art et d’Histoire vous proposent de découvrir les souterrains de l’abbaye de la Règle, puissance incontournable du quartier de la Cité dotée de caves creusées dans le tuf, voutée grâce au savoir-faire de bâtisseurs médiévaux. Des cavités pour stocker, assainir la ville, se protéger… autant de fonctions à découvrir lors d’une visite guidée dans les entrailles de la ville.

La crypte Saint-Martial, vestige discret d’une abbaye florissante

Espace aujourd’hui dédié aux grands événements, la Place de la République reste aussi l’emplacement de la puissante abbaye Saint-Martial, centre culturel artistique renommé dans l’ensemble de la chrétienté médiévale pour ses chants et la finesse de ses émaux. Lieu d’un important pèlerinage, sa crypte abritait les reliques de Saint Martial, évangélisateur, faiseurs de miracles de la fin de l’Antiquité. En parcourant les ruines souterraines de l’abbaye, vous découvrirez, parmi les sarcophages de la nécropole, le tombeau de cette figure historique de la ville ainsi que la vie des moines partageant leurs journées entre prière et travail.

Édifiée au IX° sur le tombeau du saint évangélisateur, elle fut détruite sous Napoléon Ier et disparue totalement du paysage local pour être redécouverte lors de fouilles réalisées en 1962 lors de la construction d’un parking souterrain.

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu