A un vingtaine de kilomètres à l’Est de Limoges, bien ancré sur un plateau dominant la vallée de Vienne, le bourg au riche patrimoine médiéval entoure dévotement sa collégiale romane, classée à l’UNESCO au titre des chemins de Saint Jacques de Compostelle. Son saint fondateur est encore vénéré dans huit cents lieux de culte dispersés à travers toute l’Europe. Saint Léonard de Noblat fut très tôt réputé pour ses activités artisanales – bois, cuir et porcelaine.

La cité miaulétoune et ses rues médiévales

Dans le cœur ancien, ruelles et placettes convergent vers la collégiale. Les maisons à étage arborent d’harmonieuses façades, soulignées d’arcades de granit et flanquées de tourelles. Les détails architecturaux comme les heurtoirs et les ferronneries abondent. 

La collégiale, joyau de l’art roman

C’est au XIe siècle que l’édifice est sorti de terre, à l’emplacement du tombeau sanctuaire du saint qui s’était établi dans la région au début du VIe siècle. Tombeau qui, tout comme le verrou et les châsses reliquaires, est conservé dans la collégiale.

Remaniée jusqu’au XIXème siècle, la collégiale romane est remarquable par son clocher porche, ses fenêtres à gable, sa rotonde servant de baptistère et son portail limousin. A l’intérieur : une nef voûtée, tour lanterne, vaste chœur à déambulatoire éclairé par 7 chapelles rayonnantes ainsi que le tombeau de saint Léonard, saint patron des prisonniers et des femmes enceintes.

Composante du bien “Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France“, la collégiale de Saint Léonard de Noblat est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1998.

Moulins, tanneries, papeteries

Saint Léonard de Noblat connaît une intense activité grâce à l’utilisation de la force motrice de l’eau. Dès le Moyen Âge, les bords de Vienne et du Tard résonnent du bruit incessant des moulins (à grains, à huile, à papier, etc) des martinets à battre le cuivre et le fer, des mégisseries et des tanneries? Au XIXe s., les fabriques de porcelaine remplacent une partie des activités traditionnelles. Deux d’entre elles sont toujours actives aujourd’hui : la manufacture des Porcelaines Carpenet et la manufacture Jean-Louis Coquet. 

Nos coups de cœur

Les massepains de St Léo’

À trouver dans toutes les bonnes pâtisseries du bourg ! Blanc d’œuf frais, sucre raffiné et amandes pilées, voilà les trois ingrédients essentiels entrant dans la composition des fameux Massepains de Saint-Léonard, petites galettes dorées, craquantes à l’extérieur, moelleuses à l’intérieur et fondantes sur la langue !

Le moulin du Got, unique moulin à papier de la région

Dernier moulin à papier encore en activité en Limousin, il fait revivre et réinvente des savoir-faire ancestraux. Le Moulin du Got à Saint-Léonard de Noblat, c’est aussi un site de visite, un espace d’exposition et un centre d’ateliers créatifs pour tous ! 

La visite de la manufacture Carpenet

Labelisée Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV) et Indication Géographique Protégée (IGP), la manufacture artisanale et familiale Carpenet présente tout le processus de fabrication et de décoration dans la tradition de la porcelaine de Limoges à travers une visite guidée.

Toutes les visites à Saint-Léonard de Noblat

Découvrez nos 12 offres

Affiner ma recherche

Musée Gay Lussac

Visite découverte du baptistère de la Collégiale

HistoRail, musée du chemin de fer

Tour de ville de Saint-Léonard de Noblat

Visite guidée au Moulin du Got

Visite de la Collégiale avec la Confrérie de Saint Léonard

Visite de la manufacture de porcelaine Carpenet

Le Moulin du Got : Musée vivant de la papeterie et de l’imprimerie

Réinitialiser la carte

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu